Microsoft et General motors
Contactez nous  Plan du site 



Bonjour, nous sommes le
   Accueil > Humour > Microsoft et general motors >

Page mise à jour le:      16 février, 2008

 

MICROSOFT ET GENERAL MOTORS

La compétition entre ces deux mastodontes...

 

 
 



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                Envoyer à un ami

Imprimer cet article

 

Bill Gates a fait à la fin des années 90 une déclaration mettant en parallèle, de manière plutôt indélicate, l'industrie de l'automobile avec celle de la micro en tenant en substance ces propos : « Si General Motors avait eu la même progression technologique que l'industrie informatique, nous conduirions aujourd'hui des autos coûtant 25 dollars et qui parcourraient 1 000 miles avec un galon d'essence ».

La réponse de General Motors ne s'est pas faite attendre. En voici le contenu quasi exhaustif :

« Si General Motors avait développé sa technologie comme Microsoft, les voitures que nous conduirions aujourd'hui auraient les propriétés suivantes :

•  Votre voiture aurait un accident sans raison compréhensible deux fois par jour.

•  Chaque fois que les lignes blanches seraient repeintes, il faudrait acheter une nouvelle voiture.

•  Occasionnellement, une auto quitterait l'autoroute sans raison connue. Il faudrait simplement l'accepter, redémarrer l'auto et reprendre la route.

•  Parfois, lors de manouvres particulières, comme, par exemple, prendre une courbe à gauche, l'auto ferait un simple tout droit puis refuserait de repartir. Pour cela, il faudrait procéder à un échange standard du moteur.

•  Les autos ne seraient livrées qu'avec un seul siège, car il faudrait choisir entre « Car95 » et « Car NT ». Chaque siège supplémentaire devrait être commandé à l'unité.

•  Macintosh développerait des voitures fonctionnant à l'énergie solaire, fiables, cinq fois plus rapides et deux fois plus légères. Mais elles ne pourraient emprunter que 5 % des routes.

•  L'Airbag demanderait : « Etes-vous sûr ? » avant de s'ouvrir.

•  Occasionnellement, la condamnation centralisée de la voiture se bloquerait. Vous ne pourriez la rouvrir qu'au moyen d'une astuce, comme par exemple : simultanément tirer la poignée de porte, tourner la clé dans la serrure et, d'une autre main attraper l'antenne de radio.

•  A chaque fois que General Motors sortirait un nouveau modèle, chaque conducteur devrait réapprendre à conduire, car aucune des commandes ne fonctionnerait exactement comme dans les modèles précédents.

•  Enfin, il faudrait appuyer sur le bouton « démarrer » pour stopper le moteur ».

Source: France Soir

 

 

Plan du site Envoyer à un ami Imprimer cette page Newsletter Contactez nous Haut de la page